vous lisez...
Afrique, France, Histoire, Sénégal

HISTOIRE : Massacre de Thiaroye, 70 ans après les zones d’ombres demeurent

Il y a 70 ans, l’armée française faisait feu près de Dakar sur des tirailleurs sénégalais réclamant leurs soldes. Alors que certains veulent une réhabilitation de ces soldats, cette histoire longtemps occultée est toujours source de polémiques.

Au petit matin du 1er décembre 1944, dans le camp de Thiaroye, près de Dakar, l’armée française réprime dans le sang le mouvement de protestation de tirailleurs sénégalais (un terme qui désigne des soldats originaires de plusieurs régions de l’Afrique occidentale française)  Alors que ces hommes réclament le paiement de leurs soldes, correspondant à leurs années de captivité par les Allemands en France durant la Seconde Guerre mondiale, leurs frères d’armes ouvrent le feu, faisant 35 morts.

Soixante-dix ans après, le Conseil représentatif des associations noires (Cran) a annoncé jeudi 27 novembre avoir lancé deux actions en justice contre l’Etat français pour obtenir « révision et réparation ». Longtemps passé sous silence, ce massacre suscite toujours de nombreuses interrogations parmi les historiens. Auteur d’une thèse à ce sujet à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Martin Mourre explique à France 24, les zones d’ombres qui subsistent autour de cet épisode polémique de l’histoire de France.

France 24 : Que s’est-il exactement passé le 1er décembre 1944 ?

Martin Mourre : Les historiens ne sont pas sûrs du déroulement exact des événements. Des tirailleurs sénégalais ont été prisonniers de guerre pendant quatre ans en France à partir de 1940. Après la libération, l’armée les fait rentrer à Dakar en novembre 1944. Ils doivent alors toucher leurs soldes, le salaire pour les militaires. L’armée française doit leur payer ¼ de ce montant à l’embarquement en France et les ¾ restants à l’arrivée au Sénégal. Ils arrivent le 21 novembre et avant de retourner dans leur pays d’origine, ils sont regroupés à Thiaroye, un camp militaire qui existait depuis la Première Guerre mondiale. Ils sont en voie de démobilisation, mais il semble que l’armée n’a pas l’intention de payer les ¾ restants. Il y a un mouvement de protestation de la part des tirailleurs qui refusent de repartir chez eux. Cela occasionne la visite du général Dagnan le 28 novembre qui leur assure plus ou moins qu’ils seront payés. Mais la veille du 1er décembre, ce général met sur pied une force de répression, dont les automitrailleuses vont tirer le lendemain sur les hommes qui sont regroupés à cet endroit.

Soixante-dix ans après ces faits, cette histoire reste toujours très sensible. Quelles en sont les raisons ?

Il y en a plusieurs. Comme l’a aussi montré l’historienne Armelle Mabon, les archives dont on dispose sont celles de l’autorité coloniale et militaire. Ce qui apparait assez clairement, même si je ne peux pas le prouver, c’est qu’il s’agit d’archives falsifiées. L’autorité militaire, qui ordonne la répression, est bien obligée de maquiller ce qu’elle a fait pour se justifier vis-à-vis de sa hiérarchie et du pouvoir civil à Dakar et en métropole. Dans ces documents, il y a suffisamment de contradictions qui apparaissent. Sur la question des soldes, il y a un écrit postérieur au 1er décembre où il est inscrit que les soldes devaient être payés en totalité à l’embarquement en France. Du point de vue de l’autorité militaire, ils montrent ainsi qu’ils étaient dans leur bon droit. Ils affirment qu’il n’y avait pas de problème de soldes et que ce sont des tirailleurs qui ont réclamé plus et qu’ils étaient donc en état de rébellion avancée. La répression était alors légitime. Il y a d’autres documents antérieurs qui montrent au contraire que l’autorité coloniale ne s’est pas acquittée de ce qu’elle devait aux soldats.

Mais ces derniers étaient en fait dans leur bon droit. Après la répression, les autorités militaires ont désigné des tirailleurs comme des meneurs de la rébellion. Il y a un procès qui s’est tenu en mars 1945. Quand on regarde les archives, on constate des choses complètement improbables. On a notamment raconté que des tirailleurs avaient été gangrénés par la propagande allemande et qu’on avait retrouvé dans leurs affaires des photos d’Hitler.

L’historienne Armelle Mabon estime qu’il s’agit d’un massacre prémédité. Partagez-vous cette opinion ?

Je n’en suis pas certain. Il y a des faisceaux d’indices qui pourraient aller dans ce sens là. Notamment le fait qu’il s’agissait d’une force de répression lourdement armée et qui a encerclé le camp au petit matin. A priori ce n’était pas seulement pour remettre les soldats au pas, mais aussi dans l’idée de faire quelque chose de plus grave. Dans son rapport, le général Dagnan a aussi expliqué avoir été pris en otage par les tirailleurs, ce qui justifie selon lui la mise en place de la répression. Cela parait un peu excessif. Cela rappelle l’affaire Firmin Mahé, cet Ivoirien tué par des militaires français (le chef présumé d’une bande armée en mai 2005, NDLR). Ces derniers ont dit qu’ils avaient eu un ordre de la part de leur supérieur hiérarchique, le général Poncet, qui a toujours nié. A Thiaroye, on est aussi dans un ordre oral. Il n’y a pas d’ordre écrit qui dirait « ouvrez le feu ». C’est aussi le langage de l’armée de dire « Allez-y  » sans que cela soit un ordre. Sur la préméditation, la question se pose donc franchement, mais cela reste à éclaircir.

Une autre zone d’ombre concerne le bilan. Tout le monde aligne des chiffres différents. Il y a un chiffre officiel qui est de 35 tués. Il n’y a pas beaucoup d’éléments pour avancer un autre chiffre. On a le nom de 11 personnes qui sont mortes des suites de leur blessure. On n’a pas la liste des 24 autres, ni le lieu de leur inhumation.

la suite sur france24.com

Publicités

Laissez vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nous sommes..

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 202 autres abonnés

Articles a ne pas manquer

SOCIÉTÉ ► Nietzsche, le Zoroastrisme et les anarchistes, des influences paradoxales ?

SOCIÉTÉ ► Nietzsche, le Zoroastrisme et les anarchistes, des influences paradoxales ?

société

SOCIÉTÉ ► " à moins que l’on ne veuille que l’atrocité de Ferguson soit également engloutie et ne devienne pas plus qu’un irritant intestinal pour l’histoire, nous devons aborder la situation non comme un énième acte de racisme systémique, mais pour ce qu’elle est : une lutte des classes." Kareem Abdul-Jabbar

SOCIÉTÉ ► " à moins que l’on ne veuille que l’atrocité de Ferguson soit également engloutie et ne devienne pas plus qu’un irritant intestinal pour l’histoire, nous devons aborder la situation non comme un énième acte de racisme systémique, mais pour ce qu’elle est : une lutte des classes." Kareem Abdul-Jabbar

Les « maîtres » du monde ?!

INTERNATIONALE ► La Banque des Règlements Internationaux le véritable "maitre" du monde

INTERNATIONALE ► La Banque des Règlements Internationaux le véritable "maitre" du monde

INTERNATIONALE :

DETTE PUBLIQUE ► Le FMI vient de donner son ‘feu vert’ pour une taxation de 10% de votre épargne

DETTE PUBLIQUE ► Le FMI vient de donner son ‘feu vert’ pour une taxation de 10% de votre épargne

EUROPE :

ECONOMIE ► Le contrôle allemand des enjeux gaziers est la véritable cause du conflit avec la Russie ?

ECONOMIE ► Le contrôle allemand des enjeux gaziers est la véritable cause du conflit avec la Russie ?

FRANCE :

FRANCE ► « En réalité, aujourd’hui, ceux qui commandent sont les États-Unis et Israël.. » Roland Dumas

FRANCE ► « En réalité, aujourd’hui, ceux qui commandent sont les États-Unis et Israël.. » Roland Dumas

Théorie du genre :

 SOCIÉTÉ ►La théorie du genre ou la destruction de « l’hétérosexualité normative »

SOCIÉTÉ ►La théorie du genre ou la destruction de « l’hétérosexualité normative »

santé publique :

VIDEO ► La nourriture comme arme de stérilisation massive par Alex Jones

VIDEO ► La nourriture comme arme de stérilisation massive par Alex Jones

Religion

ISLAM ► Le bon comportement expliqué par ‘Ami Hassan imam à la mosquée de Aubervilliers (VIDÉO)

ISLAM ► Le bon comportement expliqué par ‘Ami Hassan imam à la mosquée de Aubervilliers (VIDÉO)

Satanisme :

MEDIAS ► Propagande satanique intentionnelle dans les médias par Anton Lavey (vidéo)

MEDIAS ► Propagande satanique intentionnelle dans les médias par Anton Lavey (vidéo)

Nouvelle Technologie

BIG BROTHER ► La "Puce R.F.Id en poudre" un cauchemar devenu une réalité

BIG BROTHER ► La "Puce R.F.Id en poudre" un cauchemar devenu une réalité

MUSIQUE :

PEOPLE ► Messages subliminaux dans les clips de rap, Maitre Gims "crache le morceau" (vidéos)

Le combat d’un homme :

► Bruno Boulefkhad, un homme qui se bat seul contre la Société Générale, jusqu’à la mort ?

Note a nos lecteurs :

Depuis le 15 avril toutes les publicités sur le blog sont indépendantes de notre volonté a l'exception du site technikpiecesautos.com partenaire direct de la #Stvirtuelle.
La rédaction de la #StreetTeleVirtuelle.

%d blogueurs aiment cette page :