vous lisez...
Allemagne, Banque Centrale Européenne, Dette publique, France, Grèce

EUROPE : Et si la BCE faisait face à… une pénurie de dette publique ?

Une analyse des perspectives d’inflation et de croissance en zone euro d’un côté, un point sur le dossier grec de l’autre. Le menu de la réunion de jeudi 5 mars de la Banque centrale européenne (BCE), exceptionnellement délocalisée de Francfort à Chypre, s’annonce chargé.

Si aucune nouvelle mesure n’y est attendue, cette rencontre sera suivie de près par les investisseurs européens. Mario Draghi, le président de la BCE devrait en effet annoncer de plus amples détails sur le fonctionnement de son programme d’assouplissement quantitatif (quantitative easing en anglais, ou QE), annoncé le 22 janvier.

« Tout le monde retient son souffle, car ses modalités pourraient bouleverser le paysage obligataire ces prochains mois », s’inquiète un gérant de fonds.

Ce programme, qui devrait démarrer dans la foulée de la réunion, consiste en des rachats massifs de dettes publiques.

Dans le détail, la BCE a prévu de racheter chaque mois, et jusqu’en septembre 2016, pour 50 milliards d’euros d’obligations souveraines de la zone euro et 10 milliards de titres privés, tels que des créances titrisées d’entreprises (les ABS). Au total, ces opérations pourraient donc dépasser les 1 000 milliards d’euros.

L’objectif est de déjouer la menace déflationniste pesant sur le Vieux Continent en relançant le crédit et l’activité.

En augmentant la quantité d’euros en circulation, la BCE espère aussi faire baisser le cours de la monnaie unique face au dollar, favorisant au passage les exportateurs européens.

L’inflation s’est établie à – 0,3 % en février, selon des statistiques publiées lundi 2 mars. Même s’il reste négatif, ce taux est meilleur que celui de janvier (– 0,6 %), preuve que les pressions déflationnistes à l’œuvre dans l’union monétaire s’estompent.

En janvier, le taux de chômage de la zone euro est tombé à 11,2 % de la population active, son plus bas niveau depuis avril 2012.

« Un marché au point mort »

En achetant les dettes souveraines, la BCE espère aussi en faire monter le prix et baisser les rendements, poussant ainsi les investisseurs vers des actifs plus risqués, comme les Bourses ou les dettes d’entreprises.

« Aux Etats-Unis comme au Royaume-Uni, le QE a fait ses preuves, rappelle Philippe Waechter, économiste chez Natixis AM. Mais le contexte comme le mode de financement de l’économie y étaient très différents. »

De fait, depuis quelques semaines, les doutes se multiplient sur la stratégie de la BCE. Nombre d’observateurs ont sorti leur calculette.

Aujourd’hui, le déficit public moyen de la zone euro est de 2,9 % du produit intérieur brut (PIB), contre plus de 10 % aux Etats-Unis lorsque la Réserve fédérale lança son programme de rachat de dette publique.

Cela signifie que cette année, les Etats de l’union monétaire émettront moins de nouvelle dette pour se financer. « La BCE va lancer ses achats sur un marché au point mort », juge Albert Gallo, chez RBS, dans une note sur le sujet. « Paradoxalement, même si le stock de dette européenne est colossal, le flux de nouvelles obligations émises par les grands pays se tarit et peinera à combler les attentes de la BCE », ajoute Frederik Ducrozet, économiste au Crédit agricole CIB.

L’ennui, c’est que les assureurs et les banques qui détiennent aujourd’hui le stock des obligations souveraines de qualité les plus visées par la BCE (celles bien notées par les agences de notation, en particulier les titres allemands, finlandais ou français) n’ont pas tellement envie de les céder à l’institut de Francfort.

En partie parce qu’ils ne sauraient pas quoi acheter à la place. Mais aussi parce que les nouvelles réglementations financières les astreignent à détenir des titres très sûrs – à savoir, les emprunts d’Etat les mieux notés…

De là à dire que la BCE ne trouvera pas suffisamment de dette à acheter, il n’y a qu’un pas que certains n’hésitent pas à franchir. En prévision, les investisseurs se sont d’ailleurs rués sur les titres les plus prisés ces derniers jours, faisant augmenter leur prix, et donc, baisser leur taux.

Le 25 février, l’Allemagne a emprunté 3,28 milliards d’euros à – 0,08 % sur cinq ans. Du jamais-vu dans l’histoire de la dette : les investisseurs ont payé Berlin pour lui prêter de l’argent !

la suite sur lemonde.fr

La vidéo en plus :

On paye les interêts d’une dette,45milliards cette année,qu’on ne remboursera jamais: G.Filoche(PS)

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “EUROPE : Et si la BCE faisait face à… une pénurie de dette publique ?

Laissez vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nous sommes..

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 202 autres abonnés

Articles a ne pas manquer

SOCIÉTÉ ► Nietzsche, le Zoroastrisme et les anarchistes, des influences paradoxales ?

SOCIÉTÉ ► Nietzsche, le Zoroastrisme et les anarchistes, des influences paradoxales ?

société

SOCIÉTÉ ► " à moins que l’on ne veuille que l’atrocité de Ferguson soit également engloutie et ne devienne pas plus qu’un irritant intestinal pour l’histoire, nous devons aborder la situation non comme un énième acte de racisme systémique, mais pour ce qu’elle est : une lutte des classes." Kareem Abdul-Jabbar

SOCIÉTÉ ► " à moins que l’on ne veuille que l’atrocité de Ferguson soit également engloutie et ne devienne pas plus qu’un irritant intestinal pour l’histoire, nous devons aborder la situation non comme un énième acte de racisme systémique, mais pour ce qu’elle est : une lutte des classes." Kareem Abdul-Jabbar

Les « maîtres » du monde ?!

INTERNATIONALE ► La Banque des Règlements Internationaux le véritable "maitre" du monde

INTERNATIONALE ► La Banque des Règlements Internationaux le véritable "maitre" du monde

INTERNATIONALE :

DETTE PUBLIQUE ► Le FMI vient de donner son ‘feu vert’ pour une taxation de 10% de votre épargne

DETTE PUBLIQUE ► Le FMI vient de donner son ‘feu vert’ pour une taxation de 10% de votre épargne

EUROPE :

ECONOMIE ► Le contrôle allemand des enjeux gaziers est la véritable cause du conflit avec la Russie ?

ECONOMIE ► Le contrôle allemand des enjeux gaziers est la véritable cause du conflit avec la Russie ?

FRANCE :

FRANCE ► « En réalité, aujourd’hui, ceux qui commandent sont les États-Unis et Israël.. » Roland Dumas

FRANCE ► « En réalité, aujourd’hui, ceux qui commandent sont les États-Unis et Israël.. » Roland Dumas

Théorie du genre :

 SOCIÉTÉ ►La théorie du genre ou la destruction de « l’hétérosexualité normative »

SOCIÉTÉ ►La théorie du genre ou la destruction de « l’hétérosexualité normative »

santé publique :

VIDEO ► La nourriture comme arme de stérilisation massive par Alex Jones

VIDEO ► La nourriture comme arme de stérilisation massive par Alex Jones

Religion

ISLAM ► Le bon comportement expliqué par ‘Ami Hassan imam à la mosquée de Aubervilliers (VIDÉO)

ISLAM ► Le bon comportement expliqué par ‘Ami Hassan imam à la mosquée de Aubervilliers (VIDÉO)

Satanisme :

MEDIAS ► Propagande satanique intentionnelle dans les médias par Anton Lavey (vidéo)

MEDIAS ► Propagande satanique intentionnelle dans les médias par Anton Lavey (vidéo)

Nouvelle Technologie

BIG BROTHER ► La "Puce R.F.Id en poudre" un cauchemar devenu une réalité

BIG BROTHER ► La "Puce R.F.Id en poudre" un cauchemar devenu une réalité

MUSIQUE :

PEOPLE ► Messages subliminaux dans les clips de rap, Maitre Gims "crache le morceau" (vidéos)

Le combat d’un homme :

► Bruno Boulefkhad, un homme qui se bat seul contre la Société Générale, jusqu’à la mort ?

Note a nos lecteurs :

Depuis le 15 avril toutes les publicités sur le blog sont indépendantes de notre volonté a l'exception du site technikpiecesautos.com partenaire direct de la #Stvirtuelle.
La rédaction de la #StreetTeleVirtuelle.

%d blogueurs aiment cette page :