vous lisez...
Arabie Saoudite, Etats-Unis, Irak, Iran, Terrorisme, Yemen

INTERNATIONALE : Le conseil de coopération du Golfe sous tension à Washington

Le président Obama a invité ses pairs arabes membres du Conseil de coopération du Golfe à la Maison blanche mercredi 13 mai avant de les retrouver ce jeudi en sommet à Camp David, au nord de Washington. L’objectif est de mettre au point une stratégie commune pour la région et de rassurer sur les négociations avec l’Iran mais les choses s’annoncent plutôt difficiles car seuls deux monarques, ceux du Koweit et du Qatar sur les six monarchies ont fait le déplacement.

Depuis l’annonce officielle faite par le cabinet du roi Salman expliquant que l’application du cessez-le-feu au Yémen l’obligeait à rester dans son pays, Washington et Riyad ont multiplié les déclarations sur les relations inaltérables entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite, rappelle notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio. Barack Obama a appelé le roi Salman et le ministre saoudien des Affaires étrangères a fait le tour des télévisions américaines pour expliquer qu’il n’y a aucun malentendu entre les deux pays. Mais rien n’y fait : les observateurs ne peuvent s’empêcher de penser que le souverain saoudien marque, par son absence, son scepticisme sur ce que les Etats-Unis vont proposer lors de ce sommet. L’Arabie saoudite y est finalement représentée par ses deux hommes forts du moment : le prince héritier et ministre de l’Intérieur, Mohammed Ben Nayef, et le fils du roi, Mohammed ben Salman, troisième dans l’ordre de succession et également ministre de la Défense.

Des garanties sur le soutien américain

L’absence du roi Salman d’Arabie saoudite au sommet entre Washington et les pays du Golfe s’explique par des divergences entre Riyad et son traditionnel allié américain sur la stratégie vis-à-vis de l’Iran, le principal rival régional des monarchies arabes. L’accord négocié avec les Européens sur le nucléaire iranien inquiète. Les pays du CCG demandent des des preuves tangibles du soutien américain et ont émis plusieurs souhaits.

Le premier est un traité de défense, mais sur ce point, ils ont eu une fin de non recevoir. La Maison blanche le confirme : il n’est en effet pas possible de signer un tel traité avec les pays arabes, sans se fâcher avec Israël. Le Congrès, à majorité républicaine, ne le voterait pas, de toutes les façons.

Il y a ensuite les ventes d’armes, et sur ce point, les conseillers de Barack Obama sont plus ouverts. « Nous sommes prêts à utiliser tous les éléments en notre pouvoir pour soutenir nos intérêts communs. Il ne s’agit pas de bonnes paroles de la part des Etats-Unis, il s’agit de ce que nous faisons ensemble, assurait Ben Rhodes, conseiller de Barack Obama. Nous allons donc passer en revue avec nos alliés, quels sont les moyens nécessaires pour faire face aux menaces actuelles. Nous sommes très présents dans la région, mais nous voulons savoir quels moyens supplémentaires spécifiques sont utiles aujourd’hui… Nous aurons des discutions concrètes concernant les missiles de défense balistiques, concernant la cyber sécurité, le contre terrorisme. Nous voulons bâtir un plan d’attaque avec nos partenaires du Golfe ». Ben Rhodes ne donne pas davantage de détails mais des annonces plus précises devraient être faites à ce propos à l’issue du sommet.

Contre l’Iran

Reste l’aspect psychologique et, selon Robert Malley, c’est un aspect important. Les pays arabes du Golfe « veulent savoir si nous seront vraiment avec eux, à cause de cette idée que l’Amérique est en train de changer de direction, ou qu’elle ressent une sorte de fatigue », déclare le responsable des dossiers Moyen-Orient, Golfe et Afrique du Nord à la Maison blanche. Les pays du Golfe veulent un engagement américain clair, en cas d’accord avec l’Iran. Concernant l’Iran, « ils ont un faisceau de préoccupations, poursuit Robert Malley : est-ce qu’après un accord nous tournerons le dos à nos alliés traditionnels ? Est-ce que les relations vont se normaliser avec l’Iran, [est-ce que] l’accord va donner plus de puissance à l’Iran… [est-ce que] nous pensons que l’Iran va s’amender… et ils n’y croient pas. Et ce sont des points sur lesquels le président [Obama] a été clair : c’est justement parce que nous pensons que l’Iran continue de déstabiliser la région que nous voulons les empêcher d’avoir une bombe nucléaire ».

Les monarchies arabes redoutent qu’un accord sur le droit à l’Iran de traiter de l’uranium à des fins civiles ne soit qu’un subterfuge et que Téhéran se dote finalement de l’arme nucléaire. Elles redoutent également que l’Iran une fois l’accord conclu avec les Etats Unis, renforce l’influence régionale de Téhéran. Une influence qualifiée de «nocive» au Yémen, en Irak et en Syrie. Elles ont besoin d’être rassurés sur la ligne suivie par Washington, sur le fait que les Etats-Unis ne se détourneront pas de leurs alliés traditionnels, et c’est l’objet de ce sommet.

source : news-republic.com

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laissez vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nous sommes..

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 204 autres abonnés

Articles a ne pas manquer

SOCIÉTÉ ► Nietzsche, le Zoroastrisme et les anarchistes, des influences paradoxales ?

SOCIÉTÉ ► Nietzsche, le Zoroastrisme et les anarchistes, des influences paradoxales ?

société

SOCIÉTÉ ► " à moins que l’on ne veuille que l’atrocité de Ferguson soit également engloutie et ne devienne pas plus qu’un irritant intestinal pour l’histoire, nous devons aborder la situation non comme un énième acte de racisme systémique, mais pour ce qu’elle est : une lutte des classes." Kareem Abdul-Jabbar

SOCIÉTÉ ► " à moins que l’on ne veuille que l’atrocité de Ferguson soit également engloutie et ne devienne pas plus qu’un irritant intestinal pour l’histoire, nous devons aborder la situation non comme un énième acte de racisme systémique, mais pour ce qu’elle est : une lutte des classes." Kareem Abdul-Jabbar

Les « maîtres » du monde ?!

INTERNATIONALE ► La Banque des Règlements Internationaux le véritable "maitre" du monde

INTERNATIONALE ► La Banque des Règlements Internationaux le véritable "maitre" du monde

INTERNATIONALE :

DETTE PUBLIQUE ► Le FMI vient de donner son ‘feu vert’ pour une taxation de 10% de votre épargne

DETTE PUBLIQUE ► Le FMI vient de donner son ‘feu vert’ pour une taxation de 10% de votre épargne

EUROPE :

ECONOMIE ► Le contrôle allemand des enjeux gaziers est la véritable cause du conflit avec la Russie ?

ECONOMIE ► Le contrôle allemand des enjeux gaziers est la véritable cause du conflit avec la Russie ?

FRANCE :

FRANCE ► « En réalité, aujourd’hui, ceux qui commandent sont les États-Unis et Israël.. » Roland Dumas

FRANCE ► « En réalité, aujourd’hui, ceux qui commandent sont les États-Unis et Israël.. » Roland Dumas

Théorie du genre :

 SOCIÉTÉ ►La théorie du genre ou la destruction de « l’hétérosexualité normative »

SOCIÉTÉ ►La théorie du genre ou la destruction de « l’hétérosexualité normative »

santé publique :

VIDEO ► La nourriture comme arme de stérilisation massive par Alex Jones

VIDEO ► La nourriture comme arme de stérilisation massive par Alex Jones

Religion

ISLAM ► Le bon comportement expliqué par ‘Ami Hassan imam à la mosquée de Aubervilliers (VIDÉO)

ISLAM ► Le bon comportement expliqué par ‘Ami Hassan imam à la mosquée de Aubervilliers (VIDÉO)

Satanisme :

MEDIAS ► Propagande satanique intentionnelle dans les médias par Anton Lavey (vidéo)

MEDIAS ► Propagande satanique intentionnelle dans les médias par Anton Lavey (vidéo)

Nouvelle Technologie

BIG BROTHER ► La "Puce R.F.Id en poudre" un cauchemar devenu une réalité

BIG BROTHER ► La "Puce R.F.Id en poudre" un cauchemar devenu une réalité

MUSIQUE :

PEOPLE ► Messages subliminaux dans les clips de rap, Maitre Gims "crache le morceau" (vidéos)

Le combat d’un homme :

► Bruno Boulefkhad, un homme qui se bat seul contre la Société Générale, jusqu’à la mort ?

Note a nos lecteurs :

Depuis le 15 avril toutes les publicités sur le blog sont indépendantes de notre volonté a l'exception du site technikpiecesautos.com partenaire direct de la #Stvirtuelle.
La rédaction de la #StreetTeleVirtuelle.

%d blogueurs aiment cette page :